24/03/2013

La marelle plurielle

130323-HNB172809N.jpgAux Bains des Pâquis- Des migrants qui  passent d’une case à l’autre jusqu’au sommet d’une pyramide dessinée pour retracer le parcours d’intégration après avoir séduit un juge par des réponses appropriées teintées d’humour ; un jeu a priori sympathique dans le cadre de la semaine contre le racisme, le tout dans une bonne ambiance.

La réalité est moins amusante, ceux que je connais installés en Suisse et Suisses depuis plusieurs années, diplômés se désintègrent depuis quelque temps, ce n’est plus un jeu de paume, mais de paumés. De stage en stage, de promesses en désillusions, puis des anti-dépresseurs pour faire croire que la vie est encore un peu rose. Le parcours du Suisse d’origine migrante qui n’a  pas la bonne couleur de peau et le nom comme il faut, devient le jeu où on tourne en rond dans l’aquarium, inlassablement. Autre exemple, Maria réfugiée politique parlant parfaitement le français et diplômée,  a un Permis F depuis 7 ans, trouver un travail lui permettrait d'obtenir un Permis B, mais pas de chance de le trouver avec un permis précaire. Conclusion, retour au start avec un peu de Prozac. C'est le jeu du dindon de la farce  ! 

130323-HNB172814N.jpg 

130323-HUC175320N.jpg

130323-HNB175003N.jpg

 

Un grand merci pour ces photos  à Bruno Toffano, la suite des photos  sur son blog Tribune de Genève

http://aphroditepixart.blog.tdg.ch/

 

Les commentaires sont fermés.