06/09/2012

La gare Cornavin – Le train de la vie

get_attachment-1.php.jpegSur des quais, dans une longue attente, les trains ont passé. Sur un quai désert, un espoir secret de filer à deux sur les rails de la vie;  on roulait si bien, on a manqué quelques arrêts, le cliquetis chantant des roues nous a bercés,  quand tout a déraillé. Comment ? Difficile de se souvenir, on n'a rien vu venir. Un matin, le paysage de notre vie était plongé dans une brume, si profonde, si  dense qu'elle nous a ensevelis.  Prochaine station, tout le monde descend !  A cette station si solitaire et si glaciale, qu'on n'a  pas voulue et qu'on n'a jamais plus quittée. 

On les a laissés filer ces trains, puis sans qu’on le veuille, un jour, on doit monter. Qui sait pourquoi, qui sait comment ; une guerre, une séparation, une rencontre.  Un train à la destination inconnue; une tache à l’horizon parsemée de points d’interrogation.

 

Les gens passent, courent, affolés ils semblent pressés, chacun court vers son destin, la peur de manquer un train, celui qu'on s'est choisi,  le bon cette fois-ci, c’est sûr ! 


get_attachment.php.jpegLes trains qui roulent, la vie qui s’écoule. Les trains se font  rares, les quais sont maintenant désertés. Les aiguilles ont tourné, sans qu'on s'en aperçoive.   Les moments de bonheur se sont volatilisés;  il ne reste plus que le temps infini, attendre encore ces trains qui ne viendront plus. Et partir pour aller où ?  Au bout de soi, au bout du chemin.

Mais les aiguilles, elles, n'ont eu de cesse d'avancer, et nous avec,  inlassablement, en un tic-tac si régulier qu’on le croyait éternel notre temps, le train de la vie a filé si vite, on n'a rien vu  va passer. 

Il est temps de partir, un train a stationné en un grincement affreux, pour un dernier voyage, maintenant c'est lui qui nous attend. 

 

 

 

 

get_attachment-2.php.jpeg

 

 

Un grand merci pour ces photos à Bruno Toffano, la suite des photos  sur son site récemment lancé sous les blogs de la Tribune de Genève

http://aphroditepixart.blog.tdg.ch/

 

si vous souhaitez accéder à mon site web http://www.djemaachraiti.ch/

Commentaires

Toujours un immense plaisir à te lire... Et relire. Merci Djemaa pour tes textes ! J'adore.

Écrit par : Toffano | 06/09/2012

Trés jolie billet et tellement vraie. Un train s'éloigne... un autre arrive! Faut savoir monter et ne pas se retourner jusqu'à que celui-ci disparaisse à l'horizon...

Écrit par : Jeromine | 16/09/2012

Les commentaires sont fermés.