20/02/2012

Eros malmené

P1040730 2.JPGEros ou Cupidon chez les Romains, la pauvre divinité de l'Amour a mal résisté au temps. Considéré comme Dieu créateur de toute chose, puisque nous sommes quoiqu'on en dise et quoiqu'en disent  les bégueules tous issus d'un acte érotique, dit acte d'amour. Sans lui, nous ne serions pas là à disserter sur l'Eros, l'Amour, la Passion, la Beauté, puisqu'Eros est présumé dans la mythologie être fils d'Aphrodite ou de Vénus.

* Cette filiation n'est pas inutile à rappeler, elle est même essentielle, la passion et le désir  débouchent sur la Beauté, (Αφροδιτη), Aphrodite est bien déesse du désir, de la beauté, de la procréation, mais encore, elle couvre tous les  champs qui s'étendent de l'amour céleste (Ourania), au vulgaire (Pandémos), du mariage (Nymphidia), ou des courtisanes (Hétaïra), la déesse marine (Pontia), ou la déesse victorieuse (Nikêphoros). Bref, elle est multiple comme devrait l'être l'amour.

 

P1040732.JPGDepuis l'ère grecque et sa tradition mythologique, la religion est passée par là et Dieu seul  connaît l'étendue des dégâts sans vouloir en rajouter sur les déviations de toutes sortes. Les religions à force de contraindre Eros aboutissent  à créer des monstres sournois et hideux, à force de réduire Eros a quelque chose de sale, de vil, l'associant à tout prix à un péché vénal. Bref, Eros aux mille figures  doit être  réduit à sa plus simple expression, celle de la reproduction.  Les déesses de l'Amour, les prêtresses et prêtres du désir  sont devenus des « sales putains » que l'on fustige, méprise, maltraite tout en les taxant sans sourciller.  L'Eros enseveli sous la couche de la pudibonderie et de la bondieuserie malsaine a crée un monstre : l 'hypocrisie, hydre monstrueux qui a permis de créer une industrie du sexe monstrueuse où courtisans et courtisanes, fils et filles d'Eros ne sont plus que du papier hygiénique, vite consommés bons à jeter.

 

P1040727.JPG

Voilà à quoi la pudibonderie a réduit le plus ancien métier du monde, celui qui dans certains pays était associé à un art sublime.

J'ai croisé des Geishas à Kyoto qui déambulaient pareilles à des reines sublimes.  Elles faisaient tournoyer leur ombrelle en marchant à petits pas menus, fardées de poudre de riz blanc, la lèvre inférieure rouge carmin, la séduction portée à l'art sublime où tous les talents sont réunis pour séduire et sans pour autant consommer l'acte d'amour.  Les Geishas ne sont pas des prostituées, mais ceci pour rappeler que la séduction est un art en soi.

 

 

P1040733.JPGFaudra-t-il rendre à la prostitution ses lettres de noblesses, ce métier cité dans tous les ouvrages religieux et qui marque sa présence dans les textes sacrés ? L'accepter comme un vrai métier évitera toutes les dérives, les formes d'esclavage à  Genève même où on prostitue des jeunes filles sur la banquette arrière de la voiture pour 50 francs et cela sans protection. On a réduit Eros à la chose la plus vulgaire qui soit en laissant les vulgaires reprendre un marché qui autrefois appartenaient aux Dieux de l'Amour et de la Beauté, marché prolifique où la pornographie a largement empiété sur l'érotisme et à ne pas confondre. Les professionnels de l'Amour devraient être traités avec le plus grand respect et s'ils continuent à pratiquer leur métier c'est bien parce qu'il y a de la demande  issue de toute classe sociale confondue.

Une exposition aux Bains des Pâquis qui a eu lieu entre le 1 er et 25 décembre, toutes cabines ouvertes et  organisée par l'ASPASIE, un effeuillage érotique  qui donne à réfléchir.

http://www.aspasie.ch/

 

 

P1040734.JPG
P1040735.JPG
P1040736.JPG

P1040740.JPG

 

 

*source http://mythologica.fr/grec/aphrodite.htm

 

repris sur mon blog http://tangalle.hautetfort.com/

 

Commentaires

Djémâa je vous avait posté le cas de Mourad Dhina, le responsable du FIS et du GIA algériens domicilié à Meyrin et sous écrou à Paris, face au blackout helvétique vis-à-vis de cet événement lié aux massacres de centaines de milliers de civils algériens, je pensais que vous alliez traiter le cas ???

Bien à vous

Écrit par : Corto | 20/02/2012

@Corto- Pour revenir à l'affaire qui "Vous" concerne, si Mourad Dhina a comploté depuis la Suisse comment se fait-il que ce ne soit pas la Suisse qui ait porté plainte pour tentative d'actes terroristes et que ce soit la France qui le fait pour s'allier les généraux qui eux-mêmes ont baigné dans des mares de sang ? Qu'est-ce qui se cache derrière tout cela ? Qui se cache derrière tout cela ? quels sont les véritables enjeux ? Voilà une affaire dont la partie invisible est plus intéressante que la partie visible ? Autant de questions qui méritent d'être débattues et pour cela je n'ai pas connaissance de ce dossier qui me semble truffé d'énigmes. Je vous laisse le soin de nous éclairer si cela vous tient tant à coeur avec des éléments objectifs, pour ma part, malheureusement, je ne prends pas de commande pour des rédactions d'articles qui me sont demandés en moyenne six à sept fois par semaine.
Corto, pourquoi ne pas ouvrir votre propre blog ? je suis certaine que Monsieur Mabut se fera un plaisir de vous accueillir parmi les invités, liste privilégiée de la Tribune de Genève ? Je vous y encourage vivement,

Écrit par : djemâa | 20/02/2012

djémâa, j'ai ouvert un blog, il a été censuré et non seulement ça, mais Mabut a publié mon email privé sur la page de garde du blog TDG !!!

Alors si je viens avec un sujet que tous les médias suisses censurent, que va-t-il se passer, ils vont envoyer l'armée ???

Vous posez la question :

"comment se fait-il que ce ne soit pas la Suisse qui ait porté plainte pour tentative d'actes terroristes"

Djémâa, voulez-vous une liste de noms des terroristes ayant trouvés des abris tant financiers que des permis de séjours en Suisse ???

Qu'est-il advenu des 40 milliards tunisiens planqués par Ben Ali en Suisse ???

Maintenant si vous êtes dérangée par certaines vérités, ne m'en voulez pas, il y a assez d'articles faits par des journaux sérieux sur le cas Mourad Dhina, de ce coté, je ne pense pas que l'invisible ait vraiment été occulté !!!

D'ailleurs les dictateurs et autres généraux algériens ont aussi leurs tapis rouges sur le territoire helvétique. Mais qu'en est-il des centaines de milliers de victimes des massacres fomentés par le GIA, le FIS et les responsables du pouvoir autocratique algérien ? Un silence et une arrestation que même les demandeurs de l'arrestation de Mourad Dhina (la France) en Suisse retourne dans cette course aux milliards du pétrole et du gaz algérien, en fait Total nous vend du sang à 95 octanes !!!

Écrit par : Corto | 20/02/2012

Autre question, le monde arabe n'était-il pris de force par des "gouvernements" terroristes ayant leurs comptes en banque en Suisse ???

Écrit par : Corto | 20/02/2012

Très bien Corto, j'ouvrirai d'ici un jour ou deux un billet pour Mourad Dhina qui ne sera pour moi qu'une série de questions auxquelles les personnes bien intentionnées et de bonne foi, en respectant les principes usuels, voudront bien s'efforcer de répondre au plus proche de la vérité. Toutefois, ça ne sert à rien de continuer à traiter de ce cas sous un billet qui traite de "l'Eros malmené" bien qu'on sait pertinemment , aussi bien en Algérie qu'en Suisse comme ailleurs et ce dans les plus hautes sphères que la prostitution se pratique sous les formes les plus inimaginables, hormis le tapin dans la rue, il y a mille et une autres formes de prostitution. Le silence complice est aussi une forme de prostitution !

Écrit par : djemâa | 20/02/2012

Bonsoir chère Djemâa,

Votre billet sur l'éros d'aujourd'hui traduit bien dans quel état se trouve notre société. Il faut consommer...et vite...très vite...et le plus possible. On nous fait bouffer de la vache... Et la poésie, bordel? On s'en moque. Tellement nul le poète qu'il attend à la porte au lieu d'y profaner le temple comme tous les impies qui ont fait de la relation amoureuse une simple sex party entre amis ou une ferme à vidange rapide.

N'est.ce pas dans l'attente que le processus amoureux s'enclenche et que la passion devient petit à petit dévorante et sublime? Peur de souffrir? Mais la souffrance est au coeur du processus de la passion amoureuse. Sans masochisme. Seulement par l'arrivée d'un être, femme ou homme, qui pénètre notre chair, notre âme, notre conscience, et notre coeur pour ne plus en ressortir.

La religion demande d'aimer Dieu. Péché que l'amour divin pour une femme ou un homme. Mais n'est-ce pas aimer Dieu que d'aimer à travers une passion amoureuse un être humain?

la religion proscrit les plaisirs du sexe. Mais qu'est-ce donc une religion qui voit le Diable dans le désir de s'unir charnellement à un être humain? Bien sûr que le Mal est partout. Mais le Bien aussi. Alors exclure la sexualité de nos vies pour plaire à Dieu, ça ne tient pas la route.

Merci de votre billet. Vous rétablissez l'Ordre des Chevaliers et Chevalières de l'Amour. J'aime ça. Très belle et douce nuit, chère Djemâa.

Écrit par : pachakmac | 21/02/2012

Bonjour à tous.
J' ai du mal à comprendre pourquoi on n' enseigne pas l' Amour à travers l' histoire à l' école très tôt. En tout cas, je ne m' en souviens pas. J' ai pas trop envie d' apprendre dans mon coin, disons. Même si l' Amour est bien exprimé.
Moi, ça me frustre un peu, mais bon, de mon âge, la patience, bien, c' est plus sympathique d' avoir un conteur d' art sous les draps :)))
Merci Djemâa.
Et puis, c' est bien sympathique aussi de partager le ressenti de l' art lors d' expositions, etc...

Écrit par : Cristal Gagnante | 21/02/2012

Les commentaires sont fermés.