25/09/2011

Les Pâquis sont dans la rue

 


P1040130.JPGLes rues des Pâquis étaient transformées aujourd'hui en immenses vide-greniers, étalages d'habits, de chaussures de livres. On chine, farfouille, négocie, papote  sous un soleil encore estival, dans une ambiance bon enfant, on pouvait déambuler tranquillement en admirant des objets hétéroclites.

 

 

 

 

 

P1040138.JPGJ'ai rencontré Myriam Lonfat, éminente représentante de la gauche combative, ancienne députée au Grand Conseil, candidate au Conseil National sur la liste 20. Elle vend du cake au fenouil pour boucler ses fins de mois. Ancienne aide-soignante son diplôme de la Croix-Rouge de 1977 n'est plus reconnu, impossible à son âge de trouver un job et quand on paie un loyer de 1'840 francs et qu'on en reçoit que 1'647 francs  de l'Hospice, il faut bien trouver un moyen pour s'en sortir pour tenir encore quatre  longues années avant la retraite. Consciente de partager le même sort que de nombreux autres seniors, elle défendra naturellement leur droit au  travail  et celui des jeunes. Et juste se demander ce dont les citoyens ont besoin. La politique c'est beaucoup de pragmatisme. Etre élue aussi au moins pour recevoir un peu de reconnaissance.

Elle songe à écrire sous le titre  "Devenir sans avenir", le titre d'un futur blog à la Tribune de Genève aussi ? Son surnom Shoshana en hébreu, qui signifie Rose. Pourquoi ce nom pour celle qui est d'origine valaisanne, c'est une autre longue histoire.

 

P1040139.JPG Son  cake au fenouil et au bâton de cannelle est excellent. Elle est la seule à Genève à préparer des cakes au légume sucrés, à l'exception des poireaux. Un Colombien, ancien maire à Bogota, lui en commande une tranche. Il raconte comment grâce à l'aide de l'Ambassade suisse de Bogota il a réussi à quitter le pays où il était menacé de mort par les cartels de la drogue, lorsqu'il a voulu faire le ménage.

 

 

 

 

P1040134.JPG
P1040131.JPG
P1040132.JPG

P1040136.JPG

 

P1040142.JPG

 

 

P1040141.JPG

 

 

P1040143.JPG

 

P1040144.JPG

 

 

 

 

Commentaires

Merci Djemaa pour cette belle promenade pâquisarde,j'y été aussi.Il y avait beaucoup d'humanité dans le quartier.Beaucoup de différence sans indifférence et surtout beaucoup de gens semblables qui se regardaientt et discuter coeur à coeur,les yeux dans les yeux.
Dans les rues des Pâquis tout les gens avaient le même soleil même s'ils n'avaient les mêmes problèmes et qu'importe puisque nous sommes ensembles.
Les uns et les autres parlaient des vraies valeurs en tournant le dos aux turbulences des valeurs boursières qui agonisent menaçantes.
L'odeur des sardines grillées dansait la Bosa Nova sur la place du Temple devenue l'Espace Solidarité.Subitement,j'ai pensé à la Syrie,la rue n'est pas encore à eux tant qu'ils se font massacrer les mains nues pour un peu de liberté...En un clin d'oeil mon corps était là, mon coeur et mon esprit ailleurs,là-bas,dans tous ces là-bas meurtris loin de mon beau quartier des Pâquis. J'ai regardé la scèneprévue pour les spectacvles dressée en face de moi où jouait de la musique cubaine un jeune guitariste rêveur.J'ai une envie forte d'y montait pour danser tout seul une "debka" palestinienne en communion de pensée avec cette population qui ne vit que pour exister et à qui on refuse le droit à la dignité...
Je me suis alors souvenu du slogan séducteur de Barak Obama avant de devenir président des USA qui disait "Yes we can" et qui aujourd'hui dit pour l'Etat palestinien "No we can't".
Il a envie de redevenir président et que les palestiniens se débrouillent par eux-mêmes.C'est très bien ainsi car c'est ce qu'ils vont faire dorénavant.En tout cas ceux qui vivent aux Pâquis avec qui j'ai parlé l'avaient depuis longtemps compris. mais ils ont quant même espérer jusqu'au dernier instant.L'espérance c'est aussi la résistance et Djemaa la tunisienne en sait quelque chose à ce sujet.

Écrit par : Hafid Ouardiri | 25/09/2011

Désolé pour les fautes qui se sont glisées dans mon commentaire.Il faut toujours se relire avant d'appuyer sur la touche "envoyer" mais voilà...La prochaine fois je le ferai mais quoiqu'on fasse il y en aura toujours.Alors merci encore pour les Pâquis et à bientôt pour autre chose d'aussi réjouissant.

Écrit par : Hafid Ouardiri | 25/09/2011

Merci pour vos articles. Si je revenais à Genève, c'est au Pâquis que j'aimerais retourner. Un bel endroit!

Écrit par : corina | 25/09/2011

@Hafid. C'est bien de s'essayer à la poésie. Bel effort. Surtout de la part d'un politique. Mais ce qui serait vraiment bien, c'est d'essayer un instant de se mettre dans la peau de l'autre, et oublier son monde. C'est ce que m'a permis ce blog. Pour vous ce n'est apparemment qu'une vitrine.

Écrit par : Pierre JENNI | 29/09/2011

Surprise aux Paquis ....2012 . Et si Bingheli, Manfred et toutes la famille pourraient béneficier du prochain prix des Volontaires Internationaux.

Que tous ceux qui ont béneficié de leurs services et ceux qui ont toujours soutenu le travail humanitaire soutienne cette candidature que j'aurais à proposer volontairement pour dire tout simplement, Merci en guise de reconnaissance.

Que Dieu leur aide.

Nyamiye Hermenegilde
TEl 257 75 55 66 88 79

Écrit par : Nyamiye Hermenegilde | 27/10/2011

Les commentaires sont fermés.