08/07/2010

MAIS QUE FAIT LA POLICE ? - LE BALLON DE JESSICA

police.jpgPlace de la Navigation-  Un accident s'est produit , une  dame en  mobylette vient de se faire heurter par une voiture. Elle est assise par terre son casque à la main, très pâle, quatre policiers assurent le service d'ordre. Les enfants courent tout autour de nous. Un jeune raconte la scène :"Une meuf vient d'être renversée!" - Je rectifie :"On dit une dame !"

Quatre ou cinq enfants âgés d'environ 10 et 12 ans, s'adressent au policier qui se trouve être près de la voiture de police.  "Monsieur, on jouait au ballon, c'est le ballon de Jessica et on y tient beaucoup, il est tombé sur un balcon et un Monsieur refuse de nous le rendre.". Qu'à cela ne tienne, dès l'ambulance partie, le policier et un collègue à lui se dirigent tous deux vers la rue du Léman pour repêcher le ballon chez le voisin obtus.

Petit attroupement devant l'immeuble de la rue piétonne. On imagine qu'ils sonnent sans réponse, se rendent chez la voisine, une vieille dame, qui ouvre sa porte et laisse entrer les deux hommes en uniforme, un des deux  enjambe sa fenêtre et longe le mur qui mène sur le balcon en question où se trouve être le ballon des enfants:  tout ceci sous les applaudissements fougueux des enfants et des badauds. Pendant ce temps, une jeune femme assez mignonne et surtout rigolote me laboure de son coude les côtes : "Non,  mais regardez-moi ça, on s'en met plein les mirettes, n'est-il pas mignon avec ses jolies petites fesses rondes et ses épaules carrées ?"- Elle désigne le policier que l'on voit de dos. Je ris aux éclats. Un enfant me décrit le voisin acariâtre :" un grand gars qui a une crête sur la tête, c'est peut-être même un dealer, rajoute-t-il. Alors j'imagine sa tête en voyant un policier sur son balcon !

Il récupère le ballon, le lance aux enfants qui hurlent de joie. La vieille dame sous les applaudissements nous renvoie un salut à la façon Duchesse de Windsor,  digne et fière, capeline en moins.  Elle est toute petite, toute mignonne dans l'embrasure  de sa fenêtre et surtout ravie d'être au coeur de l'épisode du ballon.

 

Voilà ce qu'on appelle une police de proximité !

 

* Photo prise du portable de ZARA - merci pour ta photo !

 

 

Commentaires

Une bien jolie histoire comme on aimerait en lire souvent ! Merci à vous, Djemâa.

Écrit par : Liliane | 08/07/2010

Très belle histoire!!! Ouf! quelque chose de positif aux Paquis! Merci à ces policiers, et à vous pour ms la raconter si bien!

Écrit par : Laurent | 08/07/2010

J'aime !

Écrit par : Minet | 08/07/2010

Trop mignons, ces policiers!
Et jolie histoire pleine de rêves d'enfants....qui sait; combien de vocations en germes chez ces enfants qui ont assisté à la scéne?

Merci de nous avoir fait partager cette scène et bonne continuation

Écrit par : Mireille Luiset | 08/07/2010

Très belle histoire citoyenne. Bravo Djemâa

Écrit par : Haykel | 08/07/2010

oui non mais alors on en a marre de ces histoires kafkaiennes.
alors ce matin, ne voilà pas que je regarde la manchette du Matin, ce journal hautement informatif, qui me fait part de 2 policiers qui seraient impliqués dans une histoire de ballon.
Quid de mon aventure d'il y a quelques mois , je m'empresse de lire l'article pour me poser de sacrées questions sur le rôle de notre chère police.
Rappel des faits de mon aventure: ma douce et moi étions dans notre chambre vers 22h du soir, il y a quelques semaines, heure normale pour de bons travailleurs qui payons fortement nos impôts dans le canton de Genève, nous apprêtant à passer une bonne nuit de semaine dans les bras l'un de l'autre après une dure journée de travail. Nous voilà pas dérangé par notre sonnette de porte d'entrée qui se mit à vrombir...quoi?! le facteur à cette heure là? un voisin déranger du bruit dans notre appartement (qui soit dit en passant n'était pas encore très bruyant à cette heure de la soirée)? NON NON NON, pas du tout, 2 charmants policiers avec à leur coté une horde de bambins (dont le plus vieux devaient avoir 12-13 ans, et encore je suis généreux) qui nous dérangent à cette heure. BUT de la manœuvre: récupérer un ballon malencontreusement arrivé sur notre balcon suite à un mauvais dégagement des 16 mètres du numéro 10 de cette brave équipe.
Hors de moi, je demande à ces deux agents de la force publique (dont l'un avait un gilet par-balle. Oui je me demande bien pourquoi ils mettent des gilets par-balle pour aller chercher un ballon) si des enfants à cet age là ne devraient pas 1-être chez eux (rappelons qu'il est 22h et que demain il y a école, et que c'est mardi, donc pas d'excuse de "oui demain ya pas école alors on fait du bruit dans la rue et on met des ballons sur les balcons des gens et puis après on va les déranger"), 2-apprendre la politesse (qui pourrai dire qu'après une certaine heure on ne va va déranger les gens pour un ballon, on revient le lendemain, par exemple, 3-avoir des parents qui s'occupent d'eux (non mais c'est vrai, où sont les parents à cette heure là????? il n'ont pas de vie de famille avec leurs bambins???? (ah oui ils faut rappeler que les bambins ne sont pas des enfants du voisinage mais de Carouge (c'est à dire à l'autre bout de la ville, vu que j'habite moi aussi les Paquis). Réponse de la police: "Allez soyez sympa, rendez leur leur ballon"....gloups!
Alors OK, imaginons que ces enfants n'ont pas de vie de famille, que les parents ne s'inquiètent pas de savoir où sont leur progéniture à 22h, que ces mêmes parents n'apprennent pas à leur enfants un minimum de savoir-vivre....mais alors quid de la police?! Au lieu de venir nous déranger chez nous à 22h, la police ne devrait elle pas prendre le nom de ces chers enfants et appeler leur parents pour savoir ce qu'ils font à cette heure là de la soirée alors que demain (comme j'ai déjà dit) il y a piscine?!?!? Ou au moins, la police ne devrait elle pas dire à ces enfants " il est 22h du soir, vous n'allez pas déranger les gens pour votre ballon, vous reviendrez demain".
Alors oui je me demande si c'est bien du ressort de la police que de faire ce genre de démarche!!!!!
A 2 rues de chez nous, les dealers ont pignons sur rue, il suffit juste de passer tout les soirs pour les voir vendre leur dope...et que fais la police???? (réponse: l'émission de M6 d'il y a quelques mois sur Genève).
Alors être une police de proximité c'est bien, mais être une police qui règle les vrais problèmes c'est mieux!
Franchement cette histoire ballon c'est un peu la honte, non?

Écrit par : Melvil | 09/07/2010

@ Melvil

Les parents ont démissionné pour leur petit confort!Des gamins qui assistent à un drame de la route et ne semblent pas autrement choqués mais plus préoccupés par leur ballon... et l'histoire contée... n'est plus la même? "Un enfant me décrit le voisin acariâtre :" un grand gars qui a une crête sur la tête, c'est peut-être même un dealer, rajoute-t-il. Alors j'imagine sa tête en voyant un policier sur son balcon !" C'est bien de vous qu'on parle Monsieur?

Au fait comment va "la dame à Mobylette qui vient de se faire heurter"?

Incroyable mais vrai?!!!!!!

Écrit par : Patoucha | 17/07/2010

Les commentaires sont fermés.