11/07/2009

Genève à croquer : à craquer !

166-167 appl.-1.jpg 15h Bains des Pâquis. Titane Lacroix artiste plasticienne et écrivaine et Reynald Aubert dédicacent leur livre  "Genève à croquer". Un petit bijou qu'il fait bon tenir entre ses mains;  d'un doux soyeux, une couverture bleue  qui se décline du bleu clair au bleu roi. On le tourne et le retourne sans relâche, puis on déambule un tantinet rêveur, à travers l'ouvrage,  dans Genève en 7 balades . Serge Bimpage dans la préface de ce  "guide" de 181 pages, le résume si bien -  "ce petit livre est une pierre de lune", "une vraie perle."

Un carnet de voyage aux couleurs de poésie et de sensualité, cette Genève comparée à une friandise délicate et rare qui se déguste lentement au gré des balades, on la savoure, on ne s'en lasse pas de cette aimable douceur. De balade en balade, la balade   histoire : réforme, quais, shopping, culture, international, lac, les balades  valent toutes le détour.

 

Les Pâquis naturellement ont la part belle et ce  sur plusieurs pages  avec ses bains historiques. "Certainement le meilleur endroit de la ville pour un plat du jour sur l'eau à un prix sans concurrence".  On se laisse d'abord séduire par les croquis, puis le texte court et synthétique permet de déambuler le livre ouvert. C'est un peu l'ouvrage "Le Lisbonne de Pessoa",  la ville dans laquelle on vit tous les jours nous est offerte sous un angle nouveau qui nous ravit, nous surprend et on en redemanderait de ces balades, si délicieuses.

Le livre "Genève à croquer en 7 balades" se vend dans toutes les grandes librairies genevoises. Collection INFOLIO de Titane Lacroix et Reynald Aubert.

 

 

 

 

164-165 appl.jpg

 

160-161.jpg

 

 

D'octobre  à avril, laissez-vous tenter  par "les soirées fondues" bien connues des Genevois

168-169appl-1.jpg

23:22 Publié dans Genève | Tags : pâquis | Lien permanent | Commentaires (0)

04/07/2009

Superwoman a gagné ! Enfin la paix aux Pâquis

623417335.JPG Enfin la paix est de retour. Monica, superwoman,  semble avoir gagné son pari. A coup de descentes de police, d'interpellations, de contrôles, les bandes qui sévissaient se sont peu à peu désintégrées, fondues dans le moule. Les hors-la-loi qui semaient la terreur en bandes n'ont pas résisté aux descentes musclées. Les commerçants  et les habitants respirent, moins de vols, moins de violence, moins de peur, on déambule confiant, la paix est enfin de retour, les Pâquis ne sont plus un lieu de non-droit.  Quelle chance !

Alors, je sais qu'à Genève, nous ne sommes pas enclins à féliciter et encore moins une femme. Mais osons applaudir, ça ne mange pas de pain et je dis Bravo Monica, bien joué !

Mince, je viens de glisser sur une pomme au risque de me fouler la cheville. C'est la pomme à Stauffer ! Celle qui vient après les vendanges, dévorée de l'intérieur par un vers sournois, mais  que ceci ne nous enlève pas notre joie de retrouver un quartier paisible où il fait si bon y vivre.

22:37 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1)