20/05/2009

Un fort vent Victoria souffle sur les Pâquis

 

 Aux Pâquis,  la résistance s'organise contre  le  projet HUG , prévu en 2010,   au 15, rue Rothschild et en lien avec la création d'un  grand centre de traitement dédié aux addictions.  Le Centre  inclura la cyberaddiction et  accueillera plus de 400 personnes par jour dont certaines ont deux ou trois rendez-vous par jour.  Selon Dr Pandelis Giannakopoulos ce ne seront pas que des marginaux. 

Ce regroupement concerne quatre lieux, aujourd'hui,  disséminés en ville et qui dépendent du Département de psychiatrie: la consultation de la rue Verte (Roseraie), l'hôpital de jour Les Crêts (Champel), la consultation des Acacias (alcool et médicaments) et le Programme expérimental de prescription de stupéfiants (PEPS), qui est actuellement installé à la rue des Pâquis.  Ces quatre entités, aujourd'hui,  affichent 1'000 rendez-vous par jour.

 

 

On déplore le timing de ce projet qui tombe mal alors que le problème des dealers et de la petite délinquances sont loin d'être résolus, les nuisances qu'induisent un tel regroupement, le risque d'une ghettoïsation, la population mal préparée et peu concertée en réalité et qui gère  déjà une cohabitation difficile avec les patients de la Consultation de la Navigation. La proximité de lieux accueillant des jeunes et des enfants  ne peut permettre une telle promiscuité de population aux besoins si différents.

 

Dans un courrier prêt à être envoyé à M. Unger, les diverses associations de quartier et autres groupements font part de leur mécontentement et demandent la tenue d'une séance d'urgence  avec également M. Gruson, directeur des HUG, le Dr. Giannakopoulos, chef du département de psychiatrie des HUG afin que la population du quartier puisse s'exprimer,  donner son opinion et faire part de sa crainte.

 

 

.

 Quant au Dr Pandelis Giannakopoulos, il  se veut aussi encourageant que possible et rassure tant bien que mal également  le personnel hospitalier qui craint-là une réduction d'effectif en précisant qu'il n'est pas prévu d'économies autres que celles déjà planifiées dans le cadre du plan «Victoria» - ce qui veut déjà tout dire.

 

 

Ah!  Victoria quant tu nous tiens……. Au tour des Pâquis de faire les frais de la  politique rouleau compresseur des HUG qui a amorcé un démantèlement  sans précédent des prestations hospitalières au nom des économies procédées  bien évidemment sur le dos du personnel  en grande partie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.