17/04/2009

My beautiful laundry


P1000119.JPG

La fontaine à palabres des Pâquis s’appelle le lavoir du Prieuré. On y lave son linge sale entre voisins du quartier, c'est l’occasion d’une  sympathique causerie.

 

 

 

 

 

 

P1000122.JPGCe matin, j’ai croisé Monsieur et Madame, ensemble, ils lavaient, pliaient, rangeaient leur linge dans un caddy à roulettes. Lui, ancien cordonnier portugais, elle, femme de ménage. Et il fallait la voir prendre soin de  son linge : méthodique, précise. Un  linge bien plié, mis à plat , rien ne dépasse. Une paire de chaussettes attire mon regard, il y a  un motif coquin représentant un couple en position  du kamasutra, celle du bateau ivre, la position qui fait tanguer dangereusement. Je me jette sur mon appareil pour photographier la scène érotique. Monsieur rit, Madame renâcle,  je renonce. A chacun ses coquineries…..

On parle du Portugal, de leur projet d'y retourner après vingt cinq ans de dur labeur en Suisse,  ils viennent du Nord. Ils sont ravis de savoir que j'y suis allée plusieurs fois dans leur pays et que j'aime leurs deux écrivains célèbres : Fernando Pessoa et Antonio Lobo Antunes.

 

 

 

P1000126.JPG

Modes  d'emploi, panneaux d'interdiction comme celui-là qui interpelle :"Attention Danger- Interdiction d'aller derrière les machines" - On n'y enfilerait pas un cure dent derrière les machines, elles sont quasiment collées contre le mur.

P1000127.JPG

"Si votre machine déborde en raison d'un mauvais dosage de lessive , vous êtes prié de nettoyer !!!"

Ou encore "Interdiction de laver votre tapis et vos baskets dans la machine".  Pour le cas où vous rêviez d'y enfiler votre kilim avec vos baskets, c'est rapé.

 

 

 

 

 

Sur le tableau des annonces, une repasseuse nous laisse un magnifique billet

P1000130.JPG

 

"J'ai ferré pour netvoyage avant s'il vous lait ? - Comprendre, selon moi, je peux laver votre linge avant de le repasser,  si vous voulez.  "En a les affaires lavés cheche à la maison "- Je peux venir chercher le linge chez vous.

 

 

 

 

 

P1000131.JPG

Et épinglée sur le  panneau, une paire de chaussettes de poupon, ces minuscules qui se glissent en général dans le joint  en plastique du hublot de la machine et qui échappent au regard maternel, parce que si petites justement. Des clés oubliées viennent achever le tableau de ces petits riens qui racontent le quotidien.Pourquoi l'usage du  lavoir ? Les réponses sont nombreuses : pas de machine à laver, machine en panne, sous-location, clandestins, clodos, voyageurs.  Il y a des milliers de raisons de se rendre dans un lavoir. Et moi ? Juste pour discuter, question de faire connaissance. Je pense y établir mon QG pour quelque temps, parce que les gens lancent leur machine et la surveillent parfois, ça laisse du temps pour tailler la bavette tranquillement, aller chercher un café au bistrot du coin et s'offrir le luxe de sentir  le temps passer au fil d'un tambour qui tourne, tourne, tourne  si vite comme la vie...........................................................

 

16:40 Publié dans Genève | Tags : lavoir, prieuré | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.