08/03/2009

Médecin généraliste aux Pâquis : une blouse blanche bien discrète

P1000064.JPG

 

 





13h 45 Café des Trois Rois , mon stamm de prédilection pour mes entretiens. Enfin, ma blouse blanche qui porte  pour  nom  Dr Fleury a accepté le rendez-vous. Dans le quartier, on me l’a dit et répété, un personnage incontournable et qui ne se  laisse que difficilement contourner.

J’ai un quart d’heure d’avance, je peux me le représenter, à loisir,  à quoi peut-il bien ressembler ? Ce qui est intéressant lorsqu’on doit rencontrer un inconnu, c’est  l’imaginer.  Il est certain qu’à défaut de blouse blanche, il portera une chemise blanche et peut-être un pantalon bleu marine.

Raté ! Il entre dans le bistrot d’un pas léger et décontracté, de taille moyenne,  un air d’ado qui traîne malgré la plus que cinquantaine, une chemise rose sous un pull en laine bleu marine légèrement usé aux coudes, sans doute à force de les poser sur son bureau et écouter longuement les patients,  un jeans délavé.  Ses petites lunettes rondes à fines montures sont posées sur des cheveux légèrement bouclés, comme perdues au milieu des vagues.  Il a des yeux d’un bleu intense, au-dessus desquels trônent des sourcils en broussaille.  Une barbe naissante. Il porte une montre swatch avec sur le bracelet des motifs de  chiens bleus et roses et sur lequel on peut lire “waouf !waouf!” qui vient achever le portrait d’un médecin qui correspondrait plutôt à celui d’un marin du  Grand Nord avec du bleu des mers au fond des yeux.

Il se demande encore hésitant, ce que je peux bien lui vouloir.  “Vous savez un médecin ressemble à un autre médecin et quant à l’homme, il n y a  peut-être pas grand-chose à dire, c’est de l’ordre de la sphère privée.” Il tente gentiment dans un dernier effort timide de me couper  l’herbe sous les pieds. Je l’observe quelques minutes,  je me  sens comme devant  une paroi rocheuse qu’on étudie et  évalue et qu’il  va falloir attaquer, en cherchant les meilleures prises auxquelles se raccrocher.

Aux Pâquis, il y a installé son cabinet presque par hasard,  23 ans déjà. Avec son logement, la régie lui proposa dans la foulée, un cabinet. Depuis il a  gardé son cabinet dans ce quartier et a changé de domicile pour un autre endroit de la ville. Pour lui les Pâquis, c’est la diversité, la multiculturalité, une tolérance qui y  règne bien pâquisarde. Un vrai quartier dans une vraie ville.

Il peut comparer avec d’autres villes, après des études de médecine à l’Université de Genève, il a travaillé à l’hôpital de Sierre et à l’hôpital de  St-Denis à Paris pour sa formation postgraduée qui a duré neuf ans. Chirurgie, neurologie, psychiatrie, gériatrie, médecine interne. Il  a fait le tour des différents services pour sa formation.

Il aime son métier de médecin généraliste qui exige une vraie connaissance de soi aussi, il apprécie soigner des gens dans leur globalité même si parfois c’est très complexe. Mais il sait ce qu’il sait et surtout ce qu’il ne sait pas, il faut être modeste, en empathie avec les autres. L’important c’est de connaître les limites de sa connaissance. Etre accessible, se déplacer pour une consultation évite parfois une hospitalisation, même le dimanche il se déplace auprès de ses patients, parfois très âgés.
Et surtout le métier exige d’écouter les personnes et toujours les croire. Quelqu’un qui vous dit souffrir vous le croyez, vous ne mettez pas en doute ce qu’il dit. Il dit cela en plaçant ses mains l’une contre l’autre  pour bien insister, donner un poids aux mots,  laisser la place aux maux peu importe de la manière dont ils sont exprimés, ils sont là et il faut les entendre.

Ses  passions:  le foot et le vélo, la peinture, le théâtre, la bonne chère.  Il adore cuisiner, il a découvert ses premières recettes de cuisine dans un bouquin de Girardet. Une fois par an, il se rend à vélo à Avignon pour son  Festival, 100 km par jour et qui  lui autorisent quelques arrêts gastronomiques bien mérités. Son  peintre préféré Vermeer : le  jeu subtil d’ombre et de lumière ( l’astronome, le collier de perles, mes tableaux préférés). Vermeer est le peintre qui dépeint méticuleusement les objets les plus insignifiants, tout est transcendé par ces halos lumineux venus d' on ne  sait où, de quel univers, du génie probablement. Pour lui, la peinture permet d’appréhender  les gens différemment. Elle offre d’autres clés de lecture, une autre compréhension des êtres . L’art a le mérite d’inviter à regarder la vie sous un angle nouveau.

La grèves des médecins le 24 mars ? C’est sûr, il fera aussi grève pour soutenir ses confrères parce que la santé , ce n’est pas juste la réduction des coûts et de la comptabilité qui n’est qu’une vision à court terme. On traite les médecins avec bien peu de considération. Une santé de qualité, ça coûte et la santé est un choix de société.

Pour terminer je lui  demande l'autorisation de le  photographier. Mais pourquoi faire ? s’étonne-t-il.  Ben, c’est pour qu’on s'exclame tout content : “Eh ! j’ai vu la tête de mon médecin sur un blog “ et de s’en réjouir .


Dr Fleury en quelques mots :  un indépendant seul maître à bord, un hédoniste fin gourmet et surtout beaucoup d’empathie et comme il le dit si bien  avec une pointe d'humour : “Un homme qui aime Girardet  et le vélo ne peut pas  être complètement mauvais!”

 

19:13 Publié dans Genève | Tags : médecin, pâquis | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

un salut empreint de gratitude et d'amitié au bon Dr. Fleury.
p.l.

Écrit par : pierre losio | 09/03/2009

Je reconnais bien le médecin qui suit ma mère depuis des années, tjs plein d'humilité et très compétent. Un tout grand merci pour son engagement vis-à-vis des personnes âgées, voire très âgées.

Écrit par : PB | 16/03/2009

Voulez vous devenir mon medicin?

Écrit par : Xavier | 21/06/2009

j ai 52 ans est sa fait 10 ans que je ne consulte pas il y as du boulot en retard

Écrit par : campanini enricp | 03/11/2009

bonjour je n arrive pas a trouver votre no de tél.pour prendre rendez vous j ai besoin d un rendez voici mon no tél. 022 731 21 09 merci

Écrit par : campanini enrico | 03/11/2009

@Campanini - cher Monsieur voici les coordonnées de notre excellent docteur Fleury
Bonne consultation !

FLEURY Jean-Pierre
Rue Rossi 5
1201 Genève
Tél. : 022 732 03 18
Fax : 022 731 10 16

Heures de réception : S/r-vs sauf mercredi après-midi et samedi

Écrit par : djemâa | 03/11/2009

c'est une chance de vous avoir'merci Doct.

Écrit par : laurent | 26/02/2013

Les commentaires sont fermés.