26/01/2009

EN FAVEUR DES VICTIMES CIVILES A GAZA

fus.jpg

Commentaires

Bonjour,
85% des enfants israéliens à portée des tirs du hamas sont aujourd'hui en traitement psychiatrique. Comme les enfants de Gaza, ils sont victimes de la guerre.
Je voudrais savoir si cette ONG traite aussi ceux là, c'est-à-dire tous les enfants du conflits, comme il est écrit sur l'affiche ?

Écrit par : gerard | 26/01/2009

@Gérard - Excellente question et je vous invite à venir la poser en personne lors de cette soirée de soutien aux victimes de guerre. Et il est bon de rappeler qu'un enfant est un enfant.

Écrit par : jetdo | 26/01/2009

"85% des enfants israéliens à portée des tirs du hamas sont aujourd'hui en traitement psychiatrique."

Et 100% des enfants palestiniens enfermés, clôturés dans les territoires occupés auraient besoin d'un traitement psychiatrique, mais n'en reçoivent pas. C'est vraiment pas de chance. Remarquez, il y a maintenant 400 enfants à Gaza qui n'ont plus besoin d'un traitement psychiatrique. Merci qui?

Et ceux de DEIR YASSIN non plus d'ailleurs. Autrement ils seraient sans doute grand-parents à l'heure actuelle.

Écrit par : Johann | 26/01/2009

Et si on les soignait ensemble ? Ce serait peut-être un premier vrai pas vers la Paix. Etre si proche dans la souffrance, dans les traumatismes, réagir de manière identique à la folie des adultes ? Que l'enfant soit Israélien ou Palestinien, la folie est universelle, elle ressemble à celle de toutes les victimes de guerre. Traumatisés à vie alors que les enfants n'ont demandé qu'à vivre, ils sont là pour ça, ils sont notre avenir, le futur de l'humanité !

Écrit par : jetdô | 26/01/2009

Qui peut répondre à ma question ? Si un pédopsychiatre palestinien se retrouve devant un enfant traumatisé israélien et un pédopsychiatre israëlien devant un enfant traumatisé palestinien: refuseront-ils de les soigner ?

Écrit par : jetdô | 26/01/2009

je pense que l'un et l'autre soigneront. Je l'espère.

Écrit par : gerard | 26/01/2009

@gérard - Votre réponse positive redonne espoir à l'humanité entière. Je le crois aussi, ils les soigneront !

Écrit par : jetdo | 26/01/2009

Les bombardements se sont tus … les médias aussi comme si nous n’avions plus besoin d’essayer de comprendre !


« Nous n’avons pas établi de camps d’extermination comme il l’ont fait à l’Est. Voilà où nous en sommes, avec cette seule différence qui nous distingue des nazis ! »
Tel était déjà la condamnation du célèbre physicien et talmudiste israélien Yeshayahou LEIBOWITZ dès 1987, année du déclenchement de la première intifada.
Israël ne cesse de déclarer la guerre à des populations civiles au Liban en 2006 et à Gaza en -décembre 2008 avec le soutien inconditionnel des grandes puissances .
Comment notre capacité d’indignation a-t-elle pu ainsi s’émousser .
Nous nous étions pourtant tellement mobilisés à chaque fois que l’extrême droite raciste et xénophobe a été intégrée aux gouvernements occidentaux en Autriche et en Italie ou que les majorités régionales n’ont été possibles, en France à 5 reprises, que grâce à l’alliance entre la droite « démocratique » et le F.N. ;sans parler du F.N. au deuxième tour des présidentielles en 2002 !
Et nous resterions muets devant la dérive raciste, populiste et militariste qui semble happer inexorablement l’ Etat d’ Israël.
Les dernières élections ont donné 15 sièges (sur 120) au parti raciste de Mr A. LIEBERMANN (qui porte bien mal son nom !).
Betenou, autrement dit « Israël est notre maison » (Ca résonne comme notre bon vieux « Ministère de l’Intégration et de l’Identité Nationale ») ose remettre en question la citoyenneté du député arabe à la Knesset, Jamal ZAHALKA, dont la famille vit sur cette terre depuis bien avant la création de l’ Etat d’ Israël. Le « notre » de LIEBERMANN est réservé évidemment aux juifs uniquement .Ca fleure le national-socialisme, non ?
Objectif électoral atteint par le biais de cette guerre déclenchée le 27 décembre 2008 par Israël contre le peuple palestinien sans armée régulière(bombardements aériens, maritimes et attaques terrestres), qui se rajoute au blocus imposé depuis 18 mois.
C’ est une catastrophe humanitaire et politique.
Nous déplorons la mort de plus de 1315 personnes, dont 415 enfants, et plus de 5300 blessés. 10 soldats israéliens réguliers ont été tués.
Israël a cessé son agression à la veille de l’investiture du 44ème président américain, après 22 jours et 22 nuits de bombardements.
Les bombardements se sont tus … les médias aussi comme si nous n’avions plus besoin d’essayer de comprendre !

Combien d’enfants ne trouveront plus le sommeil , auront des troubles affectifs et ne pourront plus faire confiance à l’adulte.
Combien auront des deuils impossibles à réaliser ? Combien de candidats aux gestes désespérés ? Quel gâchis et quel cynisme !
Les habitants de la bande de Gaza, dont la densité est la plus importante au monde, ont besoin d’aide dans le domaine politique , médical, chirurgical et psychologique.

Comment être insensible aux effets psychologiques qui pèsent sur la population civile israélienne, menacée en permanence, notamment dans le sud du pays, par le risque d’être victime des bombardements du Hamas. Les attentats suicides qualifiés de crimes contre l’humanité ont réduit encore le seuil de tolérance à la violence d’une population aux aguets quasi totalement dépolitisée à la merci des pousse-à-la-haine.
Sommes-nous d’ailleurs les mieux placés pour nous identifier aux peurs de ces 2 peuples , nous qui ne sommes même plus capables de vivre, « pour notre sécurité » sans la surveillance de centaine de caméras de télés dans nos centre villes ? Nous dont les partis « démocratiques » appliquent une bonne part du programme du F.N. ?
Impossible de ne pas faire du Hamas un partenaire de ces discussions sauf à couper aussi toute relations diplomatiques avec le nouveau gouvernement israélien pour cause de présence de racistes et de néo-fascistes.
Et puis comment se réjouir de la tenue du prochain sommet de l’ OTAN qui se tiendra à Strasbourg et Kehl début avril ?
Son contenu et ses effets renforceront inéluctablement les déséquilibres actuels au Moyen-Orient.
« De nombreux juifs conscients de leur judéité ne considèrent plus que l’ Etat d’ Israël soit une source d’honneurs pour le peuple juif. »( LEIBOWITZ)

Source Siné Hebdo Elections Israéliennes 10 ème chronique




Yeshayahou LEIBOWITZ : « Israël et judaïsme. Ma part de vérité », chez DESCLEE DE BROUWER,1993.(page 120 et 226)

Écrit par : jetdo | 09/03/2009

Les commentaires sont fermés.