24/11/2008

My junkie amende !

Le nez plongé dans les aiguilles de l'horloge du Temple qui tournent toute seules sans qu'on sache pourquoi, je suis là à l'observer, à tenter vainement de percer le mystère ou le miracle de la rue de Zürich, la tête dans les étoiles, tandis qu'un "contredanseur" m'en colle une jolie sur le pare-brise.

Il neige. Je la ramasse en claquant des dents, sous l'oeil gauguenard de la dizaine de dealers amassés au coin du trottoir de la rue de Zürich, ça les amuse de voir les autres se faire tancer tandis qu'ils dealent sous le nez et la barbe de tous.

Un jeune homme un peu "frappé par les anges" m'interpelle gentiment pour la quinzième fois et me demande comment je m'appelle, je le lui répète inlassablement et puis il compatit en m'interrogeant "Vous allez faire quoi avec cette amende ?"-

Sa question m'amuse, me réjouit, et bien je vais la donner aux dealers ! Ils la rouleront dans la blanche qu'ils distribuent à tous vents, ils peuvent aussi l'apporter comme s'est inscrit sur l'amende d'ordre au poste de gendarmerie en personne ou au service des contraventions dans les 30 jours.

Ils peuvent avec leur poudre assassine lui donner des ailes et la renvoyer en Afrique faire du safari sur le dos d'une girafe et expliquer à tous qu'en Suisse on paie en une seule amende de quoi les faire vivre pendant trois mois. Ils la rouleront pour leur joint et finiront par voir un agent municipal transformé en éléphant rose planer sur les Pâquis ou ils utiliseront le bulletin de paiement rose pour en faire des avions, ou des bateaux et jouer avec, comme ils jouent avec la loi.

Je regarde "mon jeune frappé par les anges" et lui réponds :

"Je la mettrai sous le sapin de Noël en espérant que le Père Noël me l'emportera au pays des rennes en Laponie avec tous les dealers, dans son traîneau aérien, et qu'il les garde tous là-bas avec mon amende !"

Oh ! Quelle bonne idée, me répond-il, tout réjoui de la générosité et de l'hospitalité du Père Noël.

20:15 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.